Retour sur la bibliothèque

Le cyclo-tourisme ça se pédale ! Mais le nôtre se lit aussi. C’est pourquoi en pensant à vous autres les inuits des Marches de France qui, au Nord de Beaucaire, êtes confinés des mois durant dans vos igloos, à un ou plusieurs étages, par la glace qui bloque vos serrures et les roulements de vos Maxicar, nous avons créé la bibliothèque confrériale. Afin que vos manques de pédalage, drogués que vous êtes, puissent être un petit peu, comme la métadone sur les addicts à l’héro, un pis aller un minimum satisfaisant. L’idée n’était pas de nous, soyons modestes, mais de Pierrot le rude ch’timi qui, même par moins quinze lors des rassemblements du 11 novembre, sort guilleret en petit cuissard shorty du plus bel effet sur ses gambettes musclées.

Il n’empêche que, déjà, s’accumulent chez notre trésorière, mais aussi multi-cartes de l’association, un panel de bouquins qui pourraient vous intéresser (la liste dans la rubrique idoine sur le site).

Bon, reconnaissons que jusqu’ici notre bibliothécaire n’a pas risqué de se péter un doigt de pied (passe ici le fantôme d’un confrère que nous ne citerons pas qui, lui, s’est connement foutu un parpaing sur « l’arpiou ») en manipulant les livres tant est minime le mouvement de notre saine littérature.

Sachez donc mes amis et confrères qu’en mettant en place le dispositif, nous ne pensions certes pas devoir acquérir un numéro au registre du commerce pour muer la Confrérie des 650 en bibliothèque du congrès. Premier frein au fonctionnement : le mode de mise à disposition des livres qui demeure un minimum compliqué. Le gazier doit d’abord faire sa demande (de livre, pas d’engagement solennel auprès de la préposée). Jusque-là pas de souci. Mais il s’agit ensuite de faire voyager l’ouvrage, et là, vu les tarifs pratiqués par les, aujourd’hui, contractuels de La Poste, par ce système nous pourrions nous ruiner. Nous avons donc opté pour une livraison lors d’un rassemblement et d’un retour lors du rassemblement suivant. Encore faut-il attendre avec fébrilité la date du prochain rendez-vous, et même être convaincu d’y participer.

Ceci dit, nous ne lâcherons rien, comme disent les sportifs qui devraient bien se demander si des fois ils lâchent quelque chose. Nous continuerons à alimenter nos étagères et à vous proposer d’enrichir vos esprits des expériences de ceux qui ont vécu des trucs cyclistes que vous n’avez pas encore vécus. Nous continuerons à nous torturer l’esprit à la recherche de systèmes capables de vous envoyer rapido l’œuvre que vous mourrez d’envie de parcourir, sans engraisser La Poste qui aurait mieux fait de demeurer un service public. Mais vous, chers confrères, non plus ne renoncez pas et faites tourner ce volet nouveau de l’association qui, de toute façon, a été créé pour vous.

Patrick

Publié dans billet | Commentaires fermés sur Retour sur la bibliothèque

Notre livre de visage (en français dans le texte)

Ce fut une vraie prise de tête ! Longtemps nous avons débattu ! Fallait-il oui ou non sacrifier à ce que le commun appelle « la modernité ». Oui, parce que le moderne c’est quand c’est mieux pas quand c’est nouveau. Bref ! La page Facebook, nous n’étions ni pour ni contre, bien au contraire, comme le disait à juste titre le copain Colucchi qui nous manque tellement. Simplement, les uns ne voyaient pas vraiment ce que cette page de la grande toile, un peu hermétique aux personnes d’âges mûrs que nous sommes, pouvait apporter en sus du présent site de notre Confrérie. Les autres, d’accord sur le fond, car de même tendance idéologique et de même acabit chronologique, prônaient quand même l’ouverture d’un bloc numérique dans le grand bouquin de monsieur Zuckerberg. Eux voyaient dans cet autre vecteur d’information, ou de pétoules d’informations, un moyen supplémentaire de faire connaître l’association. Nous nous sommes tous, au final, rendus à ce point de vue

C’est donc à partir du lien, qu’en tournant légèrement vers la droite vos yeux de biches ou de loups séducteurs vous découvrirez sur la présente page, que vous pourrez, d’un clic, consulter la page facebook « Confrérie des 650 ». Ce ne sera pas notre webe masse terre habituel, celui qui admirablement anime notre site internet, qui fournira en anecdotes la page nouvelle. Bien qu’informaticien de métier et de grand talent, il répugne un peu à se commettre dans des pratiques qui, à ses yeux, ne sont pas d’une saine sobriété. Ce sera notre Johanne, toujours prête à ajouter un investissement supplémentaire dans son déjà large panel d’activités confrèriales, qui va s’y coller.

Quant au contenu de la page, nous le souhaitons plus léger, moins technique, plus rigolo, plus imagé que le site officiel.

A vous donc, confrères ou simples passagers de ce site, d’aller faire un ou plusieurs tours là-bas et d’y laisser quelques remarques ou traces plus ou moins imagées. Faudrait pas non plus que l’on se soit casser la tête pour rien !

Patrick

Publié dans billet, journal | Marqué avec | Commentaires fermés sur Notre livre de visage (en français dans le texte)

Petit rappel bibliophile

Juste un rappel pour les étourdi(e)s : la Confrérie dispose d’une modeste mais géniale bibliothèque dont le contenu s’enrichit régulièrement au fil des dons. Le principe de fonctionnement est simple puisqu’il suffit de contacter notre trésorière Johanne qui se fera un plaisir de vous porter les ouvrages demandés lors de la rencontre confrériale suivante…

Le catalogue est visible sur la page qui va bien.

Publié dans billet | Commentaires fermés sur Petit rappel bibliophile

AG 2018 : une illustration

Cette 2ème photo (Lauzun) illustre le parcours du jeudi 10 mai, qui sera vallonné (+ 788 m de dénivelé). Les pentes les plus serrées s’escaladeront en matinée, histoire de réveiller notre appétit. Au menu : Monclar d’Agenais, Bastide élevée en 1256, puis nous sillonnerons le Pays de Lauzun en Guyenne. Ensuite, instant majeur de la journée : « sur les traces du guitouweb », Castillonnès la 2ème bastide (1259) mais pas que… Le chemin du retour nous fera traverser la 3ème bastide Saint Pastour (1269) avant de rejoindre les berges de la Lède.

Publié dans agenda | Marqué avec | Commentaires fermés sur AG 2018 : une illustration

Décès de Lysiane Herse-Desbois

Plus connue sous le surnom de « Lyli » Herse, Lysiane Herse est décédée le 4 janvier 2018. Elle aurait eu 90 ans le 6 janvier.

Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit d’une figure majeure du monde de la randonnée, souvent comme porte-drapeau des réalisations de son père René Herse. Son palmarès est abondant et impressionnant, et d’autant plus qu’il a été obtenu sans que jamais sa rectitude soit discutée. Elle a ensuite repris l’affaire familale de cycles avec Jean Desbois, son futur mari, jusqu’en 1986, date de l’arrêt de production.

Cette notice ne peut qu’être très insuffisante par rapport à l’importance de Lysiane Herse, mais vous pourrez vous reporter par exemple au livre de Jan Heine « René Herse: Les Vélos • Le Constructeur • Les Pilotes » qui lui rend mieux justice.

Publié dans billet | Commentaires fermés sur Décès de Lysiane Herse-Desbois

Joyeux Noël et Bonne Année

Nous sommes tous restés de grands enfants. Alors, comme Noël approche, nous autres au comité directeur souhaitons que le grand barbu en rouge dépose devant vos cheminées et suspendue, non pas à vos chaussons mais à vos chaussures cyclistes, la randonneuse de vos rêves ou les accessoires à adjoindre à l’actuelle qui vous font de longue date baver et qui vous sont nécessaires.

Quant à la Saint-Sylvestre, sans aller jusqu’à espérer vous voir arroser plus que de raison la nouvelle année, sachez, en famille ou entre amis, la fêter dans la bonne humeur. Que celle-ci vous apporte, tout au long de ses 365 jours, le grand plaisir de la bicyclette et l’épanouissement moral et physique par elle provoqué.

Une fois les flonflons de la fête apaisés, les effets des derniers bisous retombés, souvenez-vous que votre Confrérie chérie vous attendra l’année prochaine, à 4 reprises comme d’hab, pour partager avec vous les joies de la rencontre et de l’amitié : en mars sur l’hivernale Manche – Océan, en mai au week-end d’assemblée générale à Casseneuil, en septembre au VSD du côté de Bastogne et au 11 novembre dans le Cotentin. Ensemble et en phase sur les mêmes valeurs la route n’en est que plus belle.

Publié dans billet | Commentaires fermés sur Joyeux Noël et Bonne Année

[Vendu] – Pierre Perrin 52 cm / 500€

L’âge venant, le propriétaire de cette randonneuse Pierre Perrin la met en vente:
Cadre Reynolds 531, hauteur 52 cm sur 53 cm
Triple plateau et manivelles TA (50-40-32), roue libre 6 vitesses 14-30
Moyeux Maxi-Car, dérailleurs Sachs-Huret (Rival touring)
Potence Atax, selle Italia
Prix demandé 500 €
Le vélo se trouvai à Montpellier,

Publié dans artisan, occasions | Commentaires fermés sur [Vendu] – Pierre Perrin 52 cm / 500€

Une idée de cadeau cyclotouriste

Si vous êtes adeptes de beau matériel traditionnel, vous pourrez vous (faire) offrir pour les fêtes une ré-édition des manivelles Spécialités TA « Pro 5 vis ».

C’est une série limitée (200 exemplaires) pour les 70 ans de la firme, avec un vaste choix de longueurs de manivelles (de 155 à 185mm) et une superbe finition polie.

Ces manivelles peuvent se monter en simple, double ou triple plateaux, avec dentures de 26 à 54 dents. Mais il faut passer par un vélociste pour commander.

Publié dans matériel | Commentaires fermés sur Une idée de cadeau cyclotouriste

Casseneuil : ça se précise

Pour vous mettre en appétit (?), Dédé l’agenais nous montre le restaurant choisi pour les repas lors de l’Assemblée générale de casseneuil. Et il en profite pour rappeler que les inscriptions au gîte sont ouvertes, vous lirez tout sur la page « Futures rencontres / AG 2018 ».

Publié dans agenda | Marqué avec | Commentaires fermés sur Casseneuil : ça se précise

La sardinade

T’avoueras qu’on a la scoumoune ! Six mois qu’il n’a pas plu et c’est juste le jour de la « Sardinade », date mémorable de l’inauguration du col des Confrères, que la flotte et la froidure s’invitent dans la plaine de Claret. Mais bon, on s’est un mouillé, un peu caillé, mais les mauvais sujets de l’hiver n’ont pas réussi à nous pourrir la fête. Les sardines étaient fameuses et les cœurs particulièrement chauds. Que six sur la route pour rouler 30 bornes et grimper à vélo au col sur les 17 participants ? Certes, certains se sont dégonflés. Mais restaient les ceusses qui considèrent que c’est quand même pas la météo qui va décider de leur emploi du temps et des créneaux ouverts à leur plaisir du vélo. Non mais des fois !!

Publié dans agenda | Commentaires fermés sur La sardinade