Un nouveau look pour notre revue

Il était déjà sympa notre « 650 » ! Entre 36 et 44 pages de cyclo-tourisme en lettres pur jus. Seulement, même débordant de bonne volonté et carrément orgiaque sur le temps dépensé, nous n’étions que des pet-groleux de la mise en page, de l’infographie numérique.

Et bien fini l’approximation ! Les ceusses, adhérents et abonnés, qui déjà se délectaient à la lecture de leur revue chérie vont y trouver désormais et en sus un changement positif de taille.

A partir du numéro 40, à paraître fin juin, c’est un vrai pro de la chose qui organisera textes et photos, dessins et graphiques.

Le contenu demeurera le même : d’infos pratiques, d’essais, de comptes-rendus et de textes relatant les exploits des confrères sixcentcinquantistes dans le cadre de la pratique, ô combien, éprouvante de l’épicurisme cycliste. Mais le contenant va largement gagner en qualité. Que les puristes se rassurent, il ne s’agit en aucune sorte de transformer notre revue en fouillis de couleurs et de polices pétaradantes façon journal de Mickey. Nous avions délibérément choisi de faire sobre, sobres nous resterons. Mais on peut être sérieux sur la forme sans cesser d’être un minimum déconneur sur le ton. On ne va pas se la jouer intellectuels non plus !…

Publié dans billet | Commentaires fermés sur Un nouveau look pour notre revue

Vu sur la toile…

..un constructeur artisanal que nous ne connaissions pas : La fraise Cycles, situé à Roubaix. Son fondateur, Andreas Behrens, nous précise qu’il propose sur mesure différents type de vélos (nous avons aussi repéré un porteur sur leur site) mais préfère les randonneuses traditionnelles, comme le modèle en 650B qui figure sur la page d’accueil. D’après nos informations, ils auraient l’intention de participer au « Concours de machines » prévu par la revue 200.

0002+Randonneur+650b

Publié dans artisan, randonneuse | Commentaires fermés sur Vu sur la toile…

Qui paye ses dettes s’enrichit

Ça y est ! Depuis longtemps il en rêvait, le trésorier, de rembourser notre prêt : c’est fait ! Celui que nous avait gentiment octroyé la FFCT pour nous aider à acquérir notre moule à pneus. Je vous raconte l’histoire. En devenant « vendeur de pneus », il s’agissait pour nous d’acquérir définitivement notre indépendance, face au monde des grossiers qui, peu ou prou, méprisaient le 650. L’affaire fut certes compliquée, mais grâce aux adhérents, qui souscrirent à l’appel de la Confrérie et à Monsieur Hutchinson, qui voulu bien travailler pour et avec nous, elle se fit et dans les meilleures conditions.
Revenons donc à ce prêt. Car pour faire la maille, taper dans les poches des sixcentcinquantistes ne suffisait pas. Pour fabriquer un pneu il faut un moule, et, bien que seulement fait de deux pièces rondes et métalliques qui se positionnent l’une sur l’autre, ce dernier coûte la peau des fesses de tous les quidams qui vont l’utiliser. La FFCT nous a donc aidé, qu’elle en soit remerciée.
Notre trésorier a aujourd’hui retrouvé son sourire béat. Il gambade à nouveau, en sautillant d’une jambe sur l’autre, au milieu des fleurs et des papillons, dans la campagne normande entre rus et bocages. Il a retrouvé le goût de l’andouille de Vire et des tripes de Caen. Parce qu’il est tellement consciencieux notre camarade que devoir des sous, ça lui pourrissait la vie.

Patrick

Publié dans billet, pneu | Commentaires fermés sur Qui paye ses dettes s’enrichit

Où en sont nos pneus mexicains ?

Ils ont passé la mi-temps nos confrères sud-américains. Après avoir longtemps erré au Mexique, ils ont crapahuté au Guatemala, où, vu les difficultés environnantes, ils ont abandonné quelques calories au vent d’altitude. Heureusement, la nourriture, largement moins mystérieuse que celle qu’ils avaient consommée à l’aveugle lors de leur périple chinois, leur a permis de se requinquer. Ils ont ensuite pénétré au Salvador. Exercice particulier en ce lieu : pédaler les fesses serrées. Car, vu que le taux de criminalité salvadorien demeure le plus élevé de la planète, il faut savoir en ces lieux cycler furtif.

Début mai Jeanine et Antoine seront de retour, et avec eux des informations précises sur le comportement de nos pneumatiques. Parce que si nous sommes heureux que nos camarades aient fait le plein de plaisir au fil de ce voyage organisé, c’est du banc technique offert par le MAC* à nos matériels que nous nous préoccupons le plus. Choisis pour équiper les FFCTistes sur l’autre rive de l’Atlantique, n’oublions quand même pas que notre enveloppe ne portait pas, inscrit à son cahier des charges, l’obligation de subir 6 000 km de roulage en terrains improbables. Et que, si notre « Confrérie des 650 » s’est bien comporté sur ce raid américain, il aura définitivement gagné sa place parmi les grands du pneu vélo.

Patrick

MAC = Mexique – Amérique Centrale à vélo 2016

Publié dans billet, pneu | Commentaires fermés sur Où en sont nos pneus mexicains ?

Contre mauvaise fortune bon cœur !

Il l’explique de façon claire notre grand Georges national dans le « Chêne et le roseau », il est des cas où, pour ne point rompre, il faut savoir plier. La Confrérie est aujourd’hui rendue à ce point où, sans renoncer à son projet foncièrement social, elle va devoir faire quelques concessions au système juste histoire de le couillonner plus tard. Continuer la lecture

Publié dans billet, randonneuse | Commentaires fermés sur Contre mauvaise fortune bon cœur !

Petit changement dans l’agenda

La rencontre prévue du 2 au 4 septembre à Damazan est avancée d’une journée. Elle aura donc lieu du jeudi 1er septembre au samedi 3 septembre, toujours à Damazan. Le détail sur la page ad hoc, et sur la prochaine revue (n°40) en cours de rédaction.

Au centre de Damazan

Au centre de Damazan

 

Publié dans agenda | Commentaires fermés sur Petit changement dans l’agenda

Série noire pour Henri…

Nous avons appris qu’Henri Bosc a été victime d’un sévère accident le jeudi 24 mars à Bouillac (Gironde) alors qu’il rejoignait une sortie de son club (CIB). Il se trouvait sur la route du bord de l’eau lorsqu’une voiture l’a percuté, le plongeant dans le coma. Il s’est réveillé à l’hôpital avec des côtes cassées, une omoplate et une épaule en morceaux.

Alors qu’il s’était bien remis de son précédent accident à Albi, on peut dire que la chance ne sourit guère à notre ami, qui en est réduit à prendre son mal en patience au CHU Pellegrin.

Publié dans billet | Commentaires fermés sur Série noire pour Henri…

Notre rendez-vous de l’Ascension approche:

Vous avez oublié de faire connaître votre participation,
Vous avez tardé à le faire,
Vous n’en aviez pas encore pris la décision

C’est Pâques !

Il est encore temps,
Mais nous entrons dans une phase de précision de l’intendance,
aussi sans attendre la trinité, contactez très rapidement Denis: weagconfreriedes650@laposte.net ou bien au 06 41 42 58 17

à bientôt à Belfort

rappelpascal

Publié dans agenda | Commentaires fermés sur Notre rendez-vous de l’Ascension approche:

Une autre Cévennes…

C’est l’ami Jean-Pierre qui nous relate ses premières « vraies » sorties sur les bords de Loire avec sa nouvelle « Cévennes » qu’il surnomme « La Pasionaria ». Les lecteurs les plus affutés repèreront sur la photo les sacoches « sacacycles » dont nous avons déjà parlé.

La photo est prise au village de Cour-sur-Loire, dont Jean-Pierre nous dit qu’il doit ce nom aux passages du roi Louis XV lorsqu’il allait rendre visite à La Pompadour qui logeait au château de Ménars.

JPC

Publié dans pratiquer, randonneuse | Commentaires fermés sur Une autre Cévennes…

Déjà fini ?

IMG_1603

Ben ouais ! C’est déjà fini. Vu de l’extérieur, ça peut paraître court, mais vu de la selle en direct de dessous le grand arrosoir, ça fait plus aventure. Bref, l’hivernale 2016 s’est terminée comme prévu à Perpignan. Sous le soleil, après deux grandes journées, jeudi et vendredi, à subir la flotte. « C’était de l’eau, de l’eau de pluie, de l’eau de là-haut, » comme dirait Véronique Sanson qui, associée aux maigres six degrés qui saisissaient l’environnement du côté de la forêt de Grésigne, vous laissait hésitant sur votre motivation cycliste.

Ne revenons pas sur les péripéties du voyage, la revue est là pour ça. Mais sachez que les participants conservent, malgré les difficultés ou mieux à cause d’elles, un excellent souvenir du millésime 2016.

L’édition 2017 est en chantier et son parcours déjà ébauché du côté de l’Indre-et-Loir et de la Creuse. Et comme il n’est jamais trop tôt pour bien faire, nous sollicitons l’aide des adhérents et des sympathisants : ceux en bons termes avec les dirigeants qui, aux Cieux, déterminent le débit des trombes célestes et ceux qui, un minimum, maîtrisent la technique de la plomberie. Il s’agit, en cas de brouille des premiers avec la direction, d’aménager le circuit afin de le rendre plus roulable.

Bon, j’arrête de déconner : c’était parfait !!

Patrick

Publié dans agenda, billet | Commentaires fermés sur Déjà fini ?