Une trentaine de confrères en pays Saumurois

A priori le 11 novembre, le temps ne file pas vers les plus beaux jours. Plus on grimpe vers les hauteurs de notre hexagone, plus on peut craindre l’humidité ambiante et le picotement dans les doigts de pied. Eh bien, qu’à cela ne tienne, les confrères sont prêts à braver l’agressivité du climat pour se retrouver quelques jours ensemble.

Nous étions donc 29 exactement pour ce rendez-vous du 11 novembre 2019, 10e anniversaire de l’événement. Le premier nous avait compté six du côté du Boulou en Pyrénées-Orientales.

Certes, le lundi nous avons pris la sauce. Et la visite superbe de la manufacture de soldats de plomb CBG Mignot, malgré le passionnant moment que nous y avons vécu, fut un minimum perturbé par les sensations émises par notre tenue, largement imbibée d’eau frisquette.

Mais nous en avons vu d’autres et pas de quoi entacher de grisaille le magnifique séjour de petites routes et de découvertes que nous avait concocté notre Monsieur Louis.

Il n’y a donc plus dorénavant de frein au plaisir de nos rencontres. Été, hiver, printemps comme automne, seule l’amitié fait loi au sein de l’association. Quant aux facteurs externes : pluie, froid, chaleur, distance, ils ne sont plus que des petits cailloux sur la route confrériale, tels ceux que le petit Poucet avait semés pour tracer la route à ses frères.

Patrick

Publié dans 11 novembre | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Une trentaine de confrères en pays Saumurois

L’AG 2020 sera alsacienne

Tous les détails sur la page de la rencontre, qui sera enrichie au fur et à mesure de l’avancée des préparatifs.

Publié dans assemblée générale | Marqué avec , | Commentaires fermés sur L’AG 2020 sera alsacienne

11 novembre 2019 : les parcours

Dans quelques jours, quelques uns d’entre nous se retrouverons au bord de la Loire pour la rencontre du 11 novembre.

Les Confrères, accueillis au Domaine de la Blairie à partir de 17 heures le vendredi 8, se concentreront avec tout le sérieux habituel sur les circuits des trois randonnées des 9, 10 et 11 qu’ils découvriront au dîner, en guise d’apéro.

Nous serons 21 à rouler : éclairage et gilet de sécurité sont indispensables.

  • Samedi, après être passés de la rive droite à la rive gauche par le pont qui relie Les Rosiers à Gennes, nous restons rive gauche jusqu’à Cunault. Ensuite nous arrivons à Doué-la-Fontaine, cité de la Rose et nous arrêtons au site « Les Pèrrières » pour une scénographie intitulée « Le mystère des faluns ». Bien sûr, c’est facultatif. Ensuite Montreuil-Bellay, en visite panoramique de cette ville close au passé historique dense. Retour à la Blairie en passant par Saumur. 75 kilomètres.
  • Dimanche, Saumur, grimpette au Château, route des vignes à bosses successives jusqu’à Fontevraud l’Abbaye. Visite panoramique des extérieurs puis direction Candes-Saint-Martin, haut lieu du Cyclotourisme. Retour vers Saumur en alternant bord de Loire et parcours troglo et nous nous égarons jusqu’aux caves Ackerman à Saint-Hilaire-Saint-Florent pour une visite dégustation (pour les volontaires). À l’arrivée à l’hôtel, nous aurons fait 60 kilomètres.
  • Lundi, nous partons vers le nord, territoire à vocation maraîchère. Nous passons la Breille-les-Pins pour atteindre le lieu dit « Les Loges ». Nous serons reçus par le patron de l’entreprise CBG Mignot, connue des collectionneurs du monde entier pour les qualités historiques des figurines en plomb qui sont fabriquées ici. Voyez le site web, c’est intéressant. 57 kilomètres.

Si madame météo est de bonne humeur, ce sera mieux.

Louis

Publié dans 11 novembre, agenda | Marqué avec , | Commentaires fermés sur 11 novembre 2019 : les parcours

[vendue] Occasion : Dejouannet, 50 cm, 650 €

Randonneuse Dejouannet

Belle randonneuse Dejouannet de 1983-84, taille 50 cm.

  • Pédalier Spécialités TA triple
  • Roue libre 6 vitesses
  • Dérailleurs Huret
  • Selle Brooks Professional S (modèle dame)
  • Freins à tirage central Mafac Racer, poignées à double commande
  • Dynamo sous bases
  • Porte-sac, décaleur, surbaissé avant, porte-paquet arrière
  • Moyeux Maxi-Car (?)

Révisé en 2012, la machine n’a pas roulé depuis, mais certaines pièces sont légèrement piquetées.

650 € à débattre. Visible à Rennes. Pour tout renseignement complémentaire, contactez le président et/ou le rédacteur du site (voir la page Contacts).

Publié dans occasions | Marqué avec | Commentaires fermés sur [vendue] Occasion : Dejouannet, 50 cm, 650 €

Une randonneuse 57 cm

Vends randonneuse 650 BERTHOUD année 2000 – triple plateau 46-36-26 et roue libre de 15 à 28 avec sacoche avant Berthoud refaite en 2018 et sacoche arrière clipsée. Le guidon a été scié et remonté .
Prix 1200 Euros à débattre

Tous renseignements complémentaires, photo et factures  à disposition par mail

E-mail : hj.daujat(Remplacez ce texte entre parenthèses par un arobase)wanadoo.fr
Tél : 06 84 92 09 33

Publié dans matériel, occasions | Marqué avec | Commentaires fermés sur Une randonneuse 57 cm

Dédé était à la Croix du Mazet

La croix du Mazet 2019. Dédé partage ses photos dans la page « Album« .

Cette photo-ci montre l’accueil au col, avec Henri faisant de la publicité pour le polo de la Confrérie.

Publié dans vendredi-samedi-dimanche | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Dédé était à la Croix du Mazet

11 novembre, ça se précise

L’ami Louis m’annonce que le quorum (de participants) étant atteint, l’organisation qu’il met en place autour d’une demi-pension en gîte à Saint- Martin de la Place (proche de Saumur) est possible et qu’il n’aura pas besoin de « plan B ». Il reste possible de le contacter selon les modalités précisées dans la page « rencontres » adéquate.

Publié dans 11 novembre | Marqué avec , | Commentaires fermés sur 11 novembre, ça se précise

Tous à la Croix du Mazet

Bulletin d’inscription à télécharger

Inscription et renseignements: auprès de Loïc au 07 86 64 91 36

Il y a 25 ans, le ver était dans le fruit sixcentcinquentiste. Le clou, rouillé, perçait le dernier survivant de la dernière série des « Bib 32 Michelin ». Deux ou trois ans encore nous allions encore obtenir quelques centaines de pneumatiques, « Axial raid » puis, comme une aumône lâchée dans la main des pauvres, l’ultime effort des Montferrandais : la dernière série : le « megamium ». Mais ces dernières enveloppes depuis l’Axial obtenues au prix de pleurs déchirants issus de nos gorges suppliantes, à genoux et les paumes levées vers le ciel. Et puis rideau ! Il fallut compter sur les « Schwalbe HS 159 », sur lesquels nous ne crachions pas, mais qui, lourds et durs, ne pouvaient rendre le service des pneus que nous utilisions auparavant (chinois… oui, bof!).

Ensuite, après quelques années pendant lesquelles, tels des don Quichotte cyclistes, chevaliers errants, les sixcentcinquantistes s’en remettaient au hasard et à la providence cycliste, la Confrérie des 650 saisissait l’étendard de la résistance et se mettait à produire les matériels, randonneuses, pneus et jantes (dans l’attente de réalisation d’autres projets qui, eux aussi, devraient faire pendre des langues) dont ses membres avaient besoin.
Oublierons-nous de citer ici Henri Bosc ? Certainement pas ! Car, si nous nous montrons redondants voire casse-burette en revenant très souvent sur le rôle essentiel que notre président d’honneur actuel a joué dans la survie de notre diamètre, nous serions bien ingrats de ne pas lui rendre assez hommage, à lui qui essuya pendant des décennies les quolibets et les moqueries des couraillons à gros bides. D’autant que 25 ans plus tard, le 650 B apparaît à la gent cycliste comme le nec ultra sous le pseudonyme yankee 27 ’’5. Dans le milieu vététiste certes, mais avec exactement les arguments que notre Henri et nous-mêmes utilisions et utilisons encore lorsque nous présentons nos randonneuses : le « melting-pot » idéal : rendement-solidité-confort.

Tout ça pour vous dire, camarades confrères sixcencinquantistes, que 25 ans après sa création la Confrérie des 650 s’est imposée, que les non convaincus tendent l’esgourde au cœur des discussions des « vrais » cyclos, comme l’association cycliste qui, par le biais de la technique entend proposer au cyclo-touriste un lien particulièrement dense et soudé autour d’une pratique bien comprise. Au-delà même, puisque pour l’association la bicyclette est aussi par sa conception une machine qui se doit de porter le combat pour l’avenir, son combat s’affirme, et ne s’en cache pas, clairement politique.

Alors, le 27 septembre prochain, vous autres confrères motivés, croyants fervents aux valeurs du 584 qui processionnez en tous sens la France et la planète sur les pneus que votre association chérie fabrique, depuis déjà quelques années, avec votre aide et pour vous, répondez en masse à l’appel de Loïc.

Le responsable pneumatiques au sein du comité directeur a conçu la superbe idée de reculer notre traditionnel VSD de deux semaines et de l’organiser au col de la Croix du Mazet pour célébrer avec ferveur, recueillement et peut-être bulles champenoises le 25ème anniversaire du premier rendez-vous en ce même lieu.

Une priorité dès lors : décommander le repas chez la belle-mère, les courses chez Carrefour avec la patronne, la sortie bouche-trou avec les couraillons-facteurs du club, et tous à la Croix du Mazet. Fêter en bonne compagnie la formidable aventure confrériale. Une entorse à la vie de couple ? Oui ! Mais commémorer la trajectoire gagnante d’un quart de siècle de résistance à la pression imbécile d’un monde cycliste vicié cela vaut bien un savon de maman en rentrant…

Patrick

Publié dans agenda, vendredi-samedi-dimanche | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Tous à la Croix du Mazet

[vendue] Occasion « saint-martin » 53cm

Une randonneuse « Saint-Martin » d’occasion, taille 53 cm x 53 cm en tubes Reynolds 631. Triple 44/34/24 et cassette Shimano 9v de 13 à 28.

Avec les surbaissées avant/arrière et les sacoches (avant, arrière et guidon) et la selle Idéale cuir, pour 1.400 €

La randonneuse est vendue

Publié dans artisan, occasions | Marqué avec | Commentaires fermés sur [vendue] Occasion « saint-martin » 53cm

Aubrac…dans l’arrière-pays niçois

La plus récente randonneuse est partie pour l’arrière-pays niçois, décorée d’une jolie teinte qui évoque d’assez près la Bianchi. Ho ! Niçois qui mal y pense…

Publié dans randonneuse | Marqué avec | Commentaires fermés sur Aubrac…dans l’arrière-pays niçois