La mort du triple ?

Les recherches de pièces destinées à notre randonneuse « Aubrac II » nous montrent une nette raréfaction des pédaliers triple disponibles. Le magazine en ligne « road.cc » va plus loin en pronostiquant la disparition de l’espèce. Leurs journalistes sont allés voir les gros producteurs (Shimano au premier plan, Campagnolo et SRAM nettement derrière).

Leurs réponses sont… « nuancés » : pour SRAM, le triple est mort et enterré (dead & buried en version originale), c’est normal, ils misent tout sur le monoplateau avec cassette de 11 ou 12 vitesses. Pour Shimano, le triple reste, mais pour un public différent (groupe Tiagra et en-dessous), dans leur réponse ils évitent soigneusement de parler de cyclos au rabais, mais c’est bien l’idée. Campagnolo reconnait recevoir encore une demande substantielle pour du triple routier, mais ils prévoient manifestement de pousser vers le double compact.

L’article souligne cependant l’existence d’une pratique cyclotouriste qui comptait largement sur le triple et qui se retrouve un peu démunie face aux compacts actuels (50-36 au mieux) et préconise plutôt l’adoption du sub-compact c’est à dire d’un compact 48-32 ou 46-30, encore bien rare dans les catalogues. Notons encore dans l’article l’habituelle complaisance : une demande bien réelle existe, mais comme les services commerciaux poussent dans une autre direction, il n’y a plus qu’à s’incliner…

Et à la Confrérie ? Et bien nous constatons qu’il existe encore quelques bons pédaliers triple, dont le Stronghlight qui équipera Aubrac II, et qui en plus de la triple couronne propose un large choix de longueur de manivelles. Ne lachons rien…

Publié dans billet, matériel | Commentaires fermés sur La mort du triple ?

Hivernale 2019…

Juste un rappel : l’hivernale 2019 (Pinsac – Avignon) a sa page dédiée, sur laquelle vous trouverez maintenant la date limite d’inscription du 10 février.

Publié dans non classé | Commentaires fermés sur Hivernale 2019…

La bonne année aux confrères

Au terme de cette année 2018 qui vit nos belles péripéties sixcentcinquantistes, la Confrérie des 650 vient vous souhaiter une très bonne année 2019. Après le passage du Père Noël qui, peut-être, a déposé dans vos petits chaussons la randonneuse ou les accessoires cyclistes de vos rêves, elle vous informe qu’elle sera toujours plus présente l’année à venir pour vous proposer des rendez-vous de plaisir joyeux au moins aussi plaisants que ceux de l’année qui se termine.

Comme jalon de l’année qui débute, notre « Aubrac II », dernière-née des randonneuses de la Confrérie des 650 est aujourd’hui disponible. Plus encore que l’ensemble de ses consœurs précédentes, elle est porteuse de la philosophie de l’association et affirme qu’en notre XXIème siècle de nécessaire réflexion sur l’avenir de l’humanité la seule considération commerciale égoïste à tout crin au mépris du concept d’économie et de longévité ne peuvent être en aucun cas considérés comme modernité et progrès.

Bonne année 2019, que la route vous soit agréable et le braquet léger.

Publié dans non classé | Commentaires fermés sur La bonne année aux confrères

La bibliothèque…

Notre bibliothèque confrériale s’est enrichie de quelques titres anciens reçus en don lors de la récente sardinade. Vous pourrez les retrouver dans la page consacrée à l’opération de prêt.

C’est sur cette même page que la procédure est expliquée, ce prêt étant ouvert à tout adhérent.

Publié dans non classé | Commentaires fermés sur La bibliothèque…

Et maintenant, la galette des Rois

La Sardinade s’est bien passée, merci ! La météo fut sympa avec nous et l’ambiance de la rencontre plus qu’amicale. Alors, puisqu’il en est ainsi, profitons de toutes les occasions offertes. Avec les sardines nous avons fêté Noël, que diriez-vous de faire un brin de route avec les Rois Mages avec une, ou plusieurs galettes ?

Si l’idée vous tente, inscrivez-vous auprès de votre Confrérie chérie ! Ce sera le 13 janvier et nous partirons de Sète ; le rendez-vous est fixé devant la gare, pour gentiment nous hisser par la Taillade jusqu’à la chapelle du Chardonnet (30 km) où, au soleil, si Phoébus nous accompagne, ou à l’intérieur, si l’averse est copieuse et le frimas piquant, nous nous empiffrerons de galettes frangipanes et de royaumes moelleux.

Ensuite, toujours en fonction des éléments sur lesquels on n’intervient pas, redescente directe ou petite rallonge par La Gardiole et le col de la Tortue (34 km).

Il va de soi que ceux qui tireront la fève seront condamnés à payer une nouvelle galette. Et ainsi de suite jusqu’au mois de septembre. Il n’y aura plus de galettes à cette période, nous finirons donc avec des tartes à la rhubarbe.

Patrick

Publié dans agenda | Marqué avec | Commentaires fermés sur Et maintenant, la galette des Rois

Sardinade 2018 : La lettre de notre moulin

Il a fait beau sur la Sardinade 2018. Meilleur qu’en 2017. Remarque bien que, vu le temps pourri qui, l’an dernier, nous avait givré les fesses en même temps que la campagne environnante, la météo n’a pas eu de mal à faire mieux.

Nous étions une quinzaine sur la jolie pelouse du Moulin de Carrière, tout près de Villetelle dans le Gard, pour déguster les sardines grillées qui, comme chacun le sait, demeure le plat traditionnel de Noël… au moins chez les confrères qui ne souhaitent pas trop entrer dans le moule ambiant.

Nous avons d’abord pédalé un peu, il s’agit quand même là de notre fond de commerce, visité Sommières et dialogué longuement sur les Vidourlades, ces débordements récurrents du Vidourle qui, à intervalles réguliers, noie la ville selon son humeur sous un, deux voir trois mètres d’eau boueuse.

Après nos dégustations : de sardines, salade de pommes de terre, œufs durs, panettones et clémentines, le tout arrosé de jolis vins blancs, nos roues nous ont conduits vers la tour télégraphe de Gallargues-le-Montueux. De cyclo devenu guide, le copain Antoine, à l’origine de la restauration du site, nous fit découvrir l’une des multiples stations du télégraphe optique Chappe qui, fin 18ème, permit la transmission des dépêches à une vitesse tout à fait honorable par rapport aux moyens précédents.

Un bien beau millésime mis en scène et réalisé par notre Raymond de Nîmes et notre ami Alain d’Aramon. Où serons-nous en 2019 ? Sais pas encore ! Mais qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

Publié dans agenda | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Sardinade 2018 : La lettre de notre moulin

Les pneus « Confrérie des 650 » dispos auprès de l’association !

Motivée par plusieurs facteurs autant éthiques que techniques ou commerciaux, la Confrérie des 650 change son fusil d’épaule en ce qui concerne la vente de ses pneumatiques « Confrérie des 650 – Hutchinson ».

Si, jusqu’à présent, elle limitait la vente directe de ses pneus aux rencontres physiques sur le terrain, elle ouvre désormais ses étagères tout au long de l’année.

Cependant, désireuse de demeurer association et de ne pas s’inscrire dans le domaine purement commercial, ces ventes sont réservées aux seuls adhérents à jour de leur cotisation.

Les commandes, au tarif très avantageux, pour les deux premiers, sans limite de nombre à un tarif autre, sont donc à adresser à : utilisateurspneuconfrerie AT laposte DOT net. Les pneus seront envoyés par correspondance, le prix d’envoi ajouté au coût des pneumatiques. Quant aux prix, ils sont détaillés dans le n° 45 de la revue « le Sixcentcinquante ».

Publié dans matériel, pneu | Commentaires fermés sur Les pneus « Confrérie des 650 » dispos auprès de l’association !

9 décembre : la sardinade

Le 9 décembre, c’est un dimanche. Et c’est aussi la date de la sardinade confrériale, qui cette année aura lieu à Gallargues-le-Montueux (c’est dans le Gard).

Pour participer, rien de bien compliqué : dans un premier temps, prévenir les organisateurs (confreriedes650 AT wanadoo DOT fr) pour que les victuailles soient prévues.
Dans un deuxième temps, se présenter en tenue décente (c’est à dire sur son vélo) au lieu de rendez-vous, le moulin de Carrière (c’est à 2 km de la gare, le long de la Vidourle) le 9 décembre à 9h30 pour le départ de la randonnée cyclotouriste apéritive. Bon appétit.

Publié dans agenda | Commentaires fermés sur 9 décembre : la sardinade

Onze novembre printanier en Basse-Normandie

Ce que c’est que les a priori ! Le populaire pensait tout haut que « un 11 novembre du côté de Cherbourg, fallait prévoir les gants et l’imperméable… » Et bien non ! Nous autres participants au week-end confrérial du 11 novembre n’avons eu qu’à apprécier les magnifiques paysages, les ciels fabuleux et les villages de granit sous le soleil d’automne.

Parce que pour un beau séjour, ce fut un beau séjour. Nous avions même un guide, amateur, André tient à la précision, mais qui nous permit de découvrir l’histoire du pays et une foultitude d’écrins de verdure que nous n’aurions jamais fréquenté sans lui.

Au final, trois jours de balades printanières du val de Saire au cap de la Hague, de Cherbourg-Octeville à Gruchy, hameau près de la commune de Greville-Hague où naquit un jour Jean-François Millet.

Et l’organisateur c’était qui ? Loïc, une nouvelle fois ! Comme quoi l’homme est particulièrement futé pour faire découvrir des choses et pour maîtriser le temps. Faut dire qu’il possède pour commander des météos clémentes le mail de Saint-Pierre et même, m’a-t-on dit, celui du Grand Patron. Ça aide !

Publié dans 11 novembre | Commentaires fermés sur Onze novembre printanier en Basse-Normandie

Vendue : « Evolution 2 » taille 53

Randonneuse Confrérie 650B  Evolution2 (Constructeur : Hannart)
Taille : L54 x H53, triple Plateaux : 46 38 28, manivelles Stronglight escape170
Roues Rigida, groupe campa cassette : 9 v, selle Brooks
Eclairage : basta halogène, dynamo sous bases

Vendue avec :
– Sacoche Berthoud
– 2éme Roue arrière avec cassette 9v
– pompe, compteur et 2 bidons assortis aux couleurs du cadre

 Prix 500€
La randonneuse est vendue.

 

Publié dans matériel, occasions | Commentaires fermés sur Vendue : « Evolution 2 » taille 53