Itinérance en Lorraine méridionale de Bar-le-Duc à Remiremont sur le chemin de Michel Eyquem de Montaigne, du dimanche 13 au dimanche 20 mars 2022. Inspirée de ses étapes parcourues en septembre 1580 et détaillées dans son journal de voyage en Italie à travers la France, la Suisse et l’Allemagne (pages 1119 à 1126 dans Montaigne Œuvres complètes, collection « Bibliothèque de la Pléiade », Éditions Gallimard 1962).

Bains-les-Bains

De tout temps et à travers les siècles, le sud lorrain est un territoire ou une terre d’itinérance. Aujourd’hui on y trouve plusieurs espaces géographiques pour de vraies destinations touristiques, par des itinéraires routiers multiples, avec durant la basse saison, des routes désertes entremêlées d’itinéraires cyclistes, pédestres, fluviaux et équestres.

Pour les cyclistes, le sud de la Lorraine ne se résume pas qu’aux accès à la planche des Belles Filles ou sa traversée par la vélo-route l’échappée Bleue (initialement piste cyclable Charles Le Téméraire). Pour cette hivernale, je vous propose de belles échappées selon la vagabonde liberté (terme emprunté à Michel de Montaigne).

Avec des zigs et des zags nous suivrons son périple à partir de Bar-le-Duc en Meuse jusqu’à Remiremont. Le retour pouvant être facilement assuré grâce à l’intermodalité vélo-train par la ligne ferroviaire Remiremont-Nancy.

Pour compenser les frimas nocturnes de la fin de l’hiver, nous disposerons d’hébergements collectifs en gîtes avec une ambiance chaleureuse et un final en auberge dans une ancienne ferme vosgienne près de Remiremont.

Je vous dévoile le déroulé de cette hivernale.

  • Accueil : je vous attendrai dès le dimanche matin à Bar-le-Duc, ville chère à mes souvenirs d’enfance où j’ai donné en 1950 mes premiers coups de pédales.
  • Le lendemain, une étape de 80 km pour rejoindre Grand et le gîte Apollon.
  • Le jour suivant, une petite escapade vers la Haute-Marne en direction de Chaumont jusqu’à Andelot-Blancheville, et retour au gîte de Grand (ou randonnée pédestre, au choix).
  • Ensuite, nous partirons pour Contrexeville avec un détour par le pays de Jeanne d’Arc. Un hébergement hôtelier est prévu et dîner à notre guise (quartier libre).
  • Le quatrième jour, nous irons tutoyer la ligne de partage des eaux et découvrir les sources de la Saône (vers le Rhône) et du Madon (vers le Rhin). Nous arriverons à la Manufacture Royale de Bains-les-Bains, baptisée aujourd’hui la Vôge-les-Bains, en traversant l’Échappé Bleue.
  • Nous passerons deux nuits à la Manufacture Royale, ce qui nous permettra une petite escapade vers la Haute-Saône, soyez rassurés, je ne vous emmènerai pas monter la planche des Belles Filles, mais sagement peut-être vers le pays des Mille-Étangs, selon les conditions climatiques et les disponibilités ferroviaires de la ligne Épinal-Belfort.
  • Le dernier jour de randonnée cycliste nous amènera à Remiremont via Plombières-les-Bains.
  • Et enfin, nous sommes attendus pour le repas à l’auberge du Ruxelier sise en pleine forêt à la confluence de la Moselle et de la célèbre Vologne, au prix d’une petite montée.

Ce n’est pas une fugue sans retour ! Possibilité de revenir au point de notre départ à Bar-le-Duc par la ligne TER Remiremont-Nancy, via Arches, Épinal. L’auberge du Ruxelier n’est qu’à 6 km d’Arches ou à 15 km d’une route pittoresque empruntée par les cyclistes du dimanche matin jusqu’à Épinal. Sur le trajet retour, on peut s’octroyer quelques heures pour une possible micro-randonnée cycliste de l’architecture Art Nouveau. Il y a plusieurs trains par jour. Il existe des correspondances en TER pour Toul, Pagny-sur-Meuse, Commercy, Bar-Le-Duc avec embarquement de nos montures.

Informations pratiques

Les tarifs seront en moyenne de 20 à 30 euros par nuitée et par personne, les petits déjeuners en hôtel inférieurs à 10 euros, le dernier repas du soir à Ruxelier est à la carte de l’auberge, ou menu. Les repas en gîte peuvent être personnalisés et préparés par la confrérie.

Vous trouverez ci-dessous la fiche d’inscription à me retourner. Attentions, inscriptions limitées à 13 personnes !

YVES ETIENNE, Barisien par mon enfance, Vosgien depuis mon adolescence, et cyclotouriste Lorrain depuis 1974.