Bientôt le 15 et la « Sardinade »

Saint-Pierre, qui comme chacun le sait fut dans sa jeunesse cycliste, nous l’a promis : « pour la Sardinade, on vous enverra du beau temps ! » Dès lors, les autochtones, ceux à moins de 100 kilomètres, n’ont pas d’excuse s’ils ne viennent pas. Que ce soit l’hiver, on le leur accorde, question thermomètre, Pierre n’a pas voulu négocier. « Tu comprends, m’a-t-il répondu, je ne peux vous faire du doux quand les autres se les gèlent juste un peu plus haut. Je ne serai pas crédible ! » Point de vue logique. Mais les cyclistes le savent bien, d’une part, on va pédaler, ça réchauffe les corps, et on va rencontrer les copains et ça, ça réchauffe les cœurs.

Alors, vous autres sixcencinquantistes habitués de nos rencontres, ceux dont ce serait la première expérience, et même les copains (et copines) des copains sixcencinquantistes, nous serons heureux de partager une nouvelle fois avec vous les sardines grillées aux braises ardentes de l’amitié.

Il vous suffit pour cela de passer un coup de fil à notre Raymond (06 13 04 33 69), puis de venir nous rejoindre à Saint-Côme au lieu et au jour dit. Autre promesse, pas de Saint-Pierre celle-là mais de nous autres, cette rencontre comme toutes celles de la Confrérie, ce ne sera : que du bonheur !

Patrick

Ce contenu a été publié dans agenda, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.