Tous à la Croix du Mazet

Bulletin d’inscription à télécharger

Inscription et renseignements: auprès de Loïc au 07 86 64 91 36

Il y a 25 ans, le ver était dans le fruit sixcentcinquentiste. Le clou, rouillé, perçait le dernier survivant de la dernière série des « Bib 32 Michelin ». Deux ou trois ans encore nous allions encore obtenir quelques centaines de pneumatiques, « Axial raid » puis, comme une aumône lâchée dans la main des pauvres, l’ultime effort des Montferrandais : la dernière série : le « megamium ». Mais ces dernières enveloppes depuis l’Axial obtenues au prix de pleurs déchirants issus de nos gorges suppliantes, à genoux et les paumes levées vers le ciel. Et puis rideau ! Il fallut compter sur les « Schwalbe HS 159 », sur lesquels nous ne crachions pas, mais qui, lourds et durs, ne pouvaient rendre le service des pneus que nous utilisions auparavant (chinois… oui, bof!).

Ensuite, après quelques années pendant lesquelles, tels des don Quichotte cyclistes, chevaliers errants, les sixcentcinquantistes s’en remettaient au hasard et à la providence cycliste, la Confrérie des 650 saisissait l’étendard de la résistance et se mettait à produire les matériels, randonneuses, pneus et jantes (dans l’attente de réalisation d’autres projets qui, eux aussi, devraient faire pendre des langues) dont ses membres avaient besoin.
Oublierons-nous de citer ici Henri Bosc ? Certainement pas ! Car, si nous nous montrons redondants voire casse-burette en revenant très souvent sur le rôle essentiel que notre président d’honneur actuel a joué dans la survie de notre diamètre, nous serions bien ingrats de ne pas lui rendre assez hommage, à lui qui essuya pendant des décennies les quolibets et les moqueries des couraillons à gros bides. D’autant que 25 ans plus tard, le 650 B apparaît à la gent cycliste comme le nec ultra sous le pseudonyme yankee 27 ’’5. Dans le milieu vététiste certes, mais avec exactement les arguments que notre Henri et nous-mêmes utilisions et utilisons encore lorsque nous présentons nos randonneuses : le « melting-pot » idéal : rendement-solidité-confort.

Tout ça pour vous dire, camarades confrères sixcencinquantistes, que 25 ans après sa création la Confrérie des 650 s’est imposée, que les non convaincus tendent l’esgourde au cœur des discussions des « vrais » cyclos, comme l’association cycliste qui, par le biais de la technique entend proposer au cyclo-touriste un lien particulièrement dense et soudé autour d’une pratique bien comprise. Au-delà même, puisque pour l’association la bicyclette est aussi par sa conception une machine qui se doit de porter le combat pour l’avenir, son combat s’affirme, et ne s’en cache pas, clairement politique.

Alors, le 27 septembre prochain, vous autres confrères motivés, croyants fervents aux valeurs du 584 qui processionnez en tous sens la France et la planète sur les pneus que votre association chérie fabrique, depuis déjà quelques années, avec votre aide et pour vous, répondez en masse à l’appel de Loïc.

Le responsable pneumatiques au sein du comité directeur a conçu la superbe idée de reculer notre traditionnel VSD de deux semaines et de l’organiser au col de la Croix du Mazet pour célébrer avec ferveur, recueillement et peut-être bulles champenoises le 25ème anniversaire du premier rendez-vous en ce même lieu.

Une priorité dès lors : décommander le repas chez la belle-mère, les courses chez Carrefour avec la patronne, la sortie bouche-trou avec les couraillons-facteurs du club, et tous à la Croix du Mazet. Fêter en bonne compagnie la formidable aventure confrériale. Une entorse à la vie de couple ? Oui ! Mais commémorer la trajectoire gagnante d’un quart de siècle de résistance à la pression imbécile d’un monde cycliste vicié cela vaut bien un savon de maman en rentrant…

Patrick

Ce contenu a été publié dans agenda, vendredi-samedi-dimanche, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.