Au crédit des organisateurs

Il est vrai, nous comptons parmi nos membres des cyclos de haut vol. Physiquement, des fadas qui se sont frisés les moustaches sur les diagonales, culturellement, des ceusses capables de vous raconter des histoires de milliards d’années seulement en regardant les pierres. Mais nous avons aussi, et nous n’en sommes pas moins fiers, des organisateurs qui te mettent en place des rendez-vous en terres plus ou moins connues que même France 3 nous envie.

Tiens la dernière en date : l’hivernale Manche – Océan. Sur la route, nous étions une « chiée » : onze. Oui parce que « onze fait chiée ! » (oui je sais… mais j’ai pas pu m’empêcher…). Et ce furent de grands moments ! L’itinéraire ? Un must, les logements ? Du pullman, l’ambiance ? Du rêve ! Y’a que côté climat que l’on aurait pu mieux faire. Mais, d’une part et Loïc, puisque c’était lui qui organisait, le précisait à haute voix sous l’une des copieuses rincées, comme pour défendre son terroir de naissance souvent attaqué pour son hydrométrie : « je vous signale qu’en Normandie il n’a pas plu et qu’ici nous nous mouillons mais nous sommes en Bretagne ! ». Et, d’autre part, la flotte, quand on est entre copains : on s’en fout ! Bref, l’homme fait partie de ce panel d’organisateurs qui permettent à notre Confrérie de régaler ses adhérents.

Un autre de ces personnages, qui hissent le séjour cyclo à hauteur des étoiles, a déjà souvent fait montre de son talent de fouille-territoire à la recherche du conférencier qui va bien et du site magnifique que personne ne connaît. J’ai nommé le Dédé de Lafox. Oui bon, à la base il y a moins de risque de se saucer au Sud d’Agen qu’au large de Granville. Mais hormis la météo, Dédé est du même acabit que notre Normand chéri ou que notre Pierrot de Souillac.

Alors d’ici un mois il récidive le Lafoxien. C’est lui qui a mis sans dessus-dessous l’ensemble du Lot-et-Garonne pour que le rendez-vous de l’Ascension 2018 soit au moins au niveau de ceux des années passées, et de cela nous ne doutons pas. Un souci tout de même : à force de faire toujours un peu mieux, d’année en année, sur quels sommets allons-nous atterrir ? Nous n’allons tout de même pas exécuter nos géants de la carte routière et du petit restau où l’on bouffe bien juste histoire de faire baisser le niveau…

Patrick

Dédé, à dr, et Loïc, à g. A noter le sérieux affiché, qui témoigne de la concentration de ces hommes de l’art? Ils ne sont, évidemment, que deux de nos grands organisateurs parmi d’autres.

Ce contenu a été publié dans agenda, billet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.