Hivernale Manche-Océan : on a beaucoup exagéré le climat de la Normandie

Coluche avait raison, les participants à Manche-Océan y ont passé trois jours, ils ne se sont mouillés… que sur la première étape et encore, même pas jusqu’au slip.

Pour le reste, du beau, et du grand beau. Il est vrai que sur les deux étapes qui leur restent, ils ont encore le temps de s’imbiber les pelures.

Toujours est-il que d’ors et déjà il faut porter cette septième édition de l’hivernale de la Confrérie dans la colonne réussite du tableau des organisations de notre association.

Un point noir toutefois : sans être en aucune façon des poivrots, la dégustation du verre de rouge lors des repas du soir permet de ranimer les énergies un minimum cassées. Et bien à Granville, pas une goutte du sang de la vigne ! Les braves parait-il ont accusé le coup.

Patrick

Ce contenu a été publié dans agenda, hivernale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.