Les 4 vents n’ont pas suffit pour refroidir l’atmosphère

Chaud ! C’est le mot qui va bien pour résumer notre week-end d’assemblée générale. Et à tous les points de vue. Sur la route ? Un gros 35° à l’ombre ! Sauf que de l’ombre « y » en avait pas des masses. Des parties plates non plus d’ailleurs ! L’Auvergne c’est très beau mais ça n’est pas réputée pour ses plages. T’en veux des côtes ? Et nous en avons eues, beaucoup et des rudes, à ajouter à la chaleur et aux kilomètres qui, comme tous les cyclos le savent, comptent 2 000 m de plus que ceux parcourus en plat.


Une fois au gîte aussi nous avons eu chaud. Blottis tous ensemble dans l’amitié profonde qui nous lie, nous avons partagé l’apéro, le couvert et les festivités qui soudent encore plus fort le groupe de participants.
Comme d’hab, l’assemblée générale fut studieuse et productive. Curieux cela aussi ! Rébarbative dans la plupart des associations, chez nous cette réunion, obligatoire du fait de la législation, ajoute à la fête une dimension technique que chacun apprécie et à laquelle il participe activement.

Paraît qu’à l’approche de l’A.G., certains présidents sont stressés tels des jeunes filles à l’approche de la nuit de noce.
Ben chez nous, pas d’angoisse ! Ni avant, ni après ! Tant il est évident que rien de grave ne peut arriver. L’osmose est tellement visible que tous nous savons par avance que l’année à venir sera tout schuss.

Ce contenu a été publié dans agenda, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.