A convivialité, convivialité et demi

Poussés par notre aiguillon Dédé, qui conserve toujours l’œil pétillant et l’idée disponible, nous avons aujourd’hui mis en place un calendrier de rencontres « au poil ». Malgré la distance qui sépare l’ensemble des « popottes » sixcentcinquantistes, nous parvenons à nous rencontrer une fois par trimestre : l’hivernale au 1er, l’Ascension au 2è, le VSD au 3è et le 11 novembre au 4è. Et s’il est difficile de déplacer, pour trois jours et en plein hiver, le copain du ch’Nord pour une rencontre dans l’Aude, c’est selon leurs dispos et chacun à leur tour que les confrères participent.

Cela dit, le niveau de convivialité qui sied si bien à notre association pourrait encore être élevé. Il suffirait pour cela que vous autres, qui résidez dans la lande bretonne, dans le bocage normand, sur les coteaux alsaciens, les Alpes enneigées ou ailleurs, preniez en main l’organisation d’une sortie amicale. Un jour, deux jours, un VSD, ou peut-être plus si le travail ne vous appelle. Vous ne serez pas, sur ce coup, des cents et des mille, c’est un fait établi. Vous n’allez pas organiser l’Ardéchoise ni ratisser au plus large les coureurs d’occasion pressés de faire un temps. Mais qu’importe ! Vous pourrez, mais à 4 ou 5, partager un gewurtz ou un coup de calva et discuter gentiment de plaisir qu’il y a à être sixcentcinquantiste.

Ce contenu a été publié dans billet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.